Tagged under: France ,

Index de l'article

Les années difficiles

Dans l'immédiat après-guerre, le désir de renouveau était grand en France que ce soit dans l'industrie civile ou dans l'industrie d'armement.
Le trou de quatre années d'occupation n'avait pas été perdu et plus d'un ingénieur avait déjà tracé sur le papier ce qui pour lui, représentait l'avenir. Les expériences d'avant-guerre, du conflit et les possibilités nouvelles offertes par le bond en avant de la technologie offraient aux réalisateurs un champ d'action étendu.

Dans le domaine spécifique de l'armement les réalisations furent nombreuses, très souvent originales. Il faut souligner avec force cette période de la fin des années 1940 où les ingénieurs français, au prix d'efforts considérables, réalisèrent en un temps record un nombre important de prototypes malgré les difficultés sans nom propres à toute nation ruinée par l'occupation étrangère. A titre anecdotique, nous pouvons citer quelques exemples : ainsi le programme dit du 11 mai 1945 fut pensé et rédigé dans un grand hôtel parisien où les pull-overs remplaçaient systématiquement un chauffage inexistant ; la neige tombait dans le local où se déroulaient les entretiens qui allaient donner naissance à l'A.M.X. 50 et l'A.M.X. 13. Pour fabriquer les prototypes d'armes individuelles comme le P.M. modèle 49, on employait de l'acier à cuisinière!

Les plus récentes méthodes de fabrication employées par les belligérants étaient soigneusement examinées, commentées, analysées. Les esprits ouverts réagirent rapidement et passèrent outre au déferlement des rancœurs vis-à-vis d'une Allemagne purifiée par le feu et le sang.

Nombreux furent alors les ingénieurs allemands à travailler en collaboration étroite avec leurs homologues français tant pour la conception d'armes nouvelles que pour les méthodes de fabrication. Derrière l'enthousiasme raisonné pointait l'Europe.
Ainsi, pour le futur P.M. modèle 49, les difficultés furent nombreuses, portant essentiellement sur les méthodes de fabrication inspirées des P.M. M.P. 40 et Sten dont l'origine remontait à celle qui avait permis à l'A.P.X. de fournir en masse le célèbre F.M. Chau-chat.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: