Achevées entre 1909 et 1912, les huit unités de la classe D constituaient un grand progrès par rapport à leurs prédécesseurs de type C. Bien que plus longues de 5,79 m, elles tenaient mieux la mer en surface; équipées de ballasts latéraux instal­lés à l'extérieur de la coque résis­tante, elles disposaient d'une plus grande réserve de flottabilité. Pro­pulsés en surface par deux moteurs Diesel entraînant deux arbres (au lieu d'un seul), ces bâtiments étaient armés d'un canon externe et d'un troisième tube lance-torpilles (monté à l'arrière). Bien que le modèle don­nât dans l'ensemble satisfaction, il fut décidé de le perfectionner à nouveau en le dotant de tubes lance-torpilles latéraux, de façon à lui permettre de mieux se défendre dans le cas d'une attaque par le travers à faible distance.

Désignée E, la nouvelle classe ainsi conçue devait compter 55 uni­tés, toutes construites entre 1913 et 1916 (sur treize chantiers navals pri­vés différents à partir du début de la guerre). Les E peuvent être répar­tis en cinq grands groupes, selon la disposition de leurs tubes lance­torpilles (six unités furent adaptées pour transporter vingt mines en lieu et place de leurs tubes latéraux). La sécurité à l'intérieur de la coque fut accrue par l'installation de deux, parfois trois cloisons étanches inter­nes, bien que le réarmement des tubes avant s'en trouvât gêné.Conçus par Vickers, les diesels des E fonctionnaient séparément ; moteurs à quatre temps, ils étaient actionnés soit par un moteur électri­que soit par un dispositif à air com­primé. Alors que les moteurs des D comportaient six cylindres, ceux des E en comptaient huit.Appelés à une belle carrière opé­rationnelle, la plupart des E étaient armés d'une ou de plusieurs pièces externes pour les combats en surface (l'un d'eux, le E20, était pourvu d'un obusier de 152 mm). En vue d'amé­liorer les communications radio sur longues distances, l'espace occupé par l'un des tubes lance-torpilles fut utilisé, sur certains bâtiments, pour aménager un poste de télégraphie.

Les E furent particulièrement actifs en mer du Nord, dans la Baltique et en Méditerranée orientale. Figurant parmi les tout premiers sous-marins employés pour transporter un aéro­nef, le E22 effectua, la veille de la bataille du Jutland, une série d'essais avec un hydravion Sopwith destiné faire la chasse aux zeppelins.

Lumière sur

F.S.A. 1949-56

Caractéristiques

Calibre :  7,5 mm.

Poids de l'arme nue :  3,9 kg.

Longueur de l'arme:   1,02m.

Longueur du canon :  52,5 cm.

Longueur de la ligne de mire :  57 cm.

Rayures : 4 rayures à gauche au pas de 27 cm.

Vitesse initiale :  830 m/s.

Vitesse pratique de tir:  20coups/mn.

Portée maximale :  3,5 m.

Portée pratique :  400 m.

HK G36

Heckler und Koch G36 (Allemagne)

HK G36


Caractéristiques

Heckler und Koch G36 
Calibre : 5,56 x 45 mm.
Longueur : 500 à 999 mm.
Longueur du canon : 228 à 480 mm.
Poids de l'arme chargée : 2.82 à 3.83 kg.
Capacité du chargeur : 30 à 100 cartouches.
Cadence de tir : 750 coups/mn.

F2000

F 2000 (Belgique)

f2000


Caractéristiques

F 2000 
Calibre : 5.56 x 45 mm.
Longueur : 690 mm.
Longueur du canon : 400 mm.
Poids de l'arme chargée : 3.80 kg.
Capacité du chargeur : 30 cartouches.
Cadence de tir : 850 coups/mn.

ARX 160

ARX 160 (Italie)

ARX 160
Caractéristiques
ARX 160 
Calibre : 5.56 x 45 mm.
Longueur : 580 à 920 mm.
Longueur du canon : 254 à 406 mm.
Poids de l'arme chargée : 3 kg.
Capacité du chargeur : 30 cartouches.
Cadence de tir : 700 coups/mn.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: